GTA:SA jeu multijoueur. Adresse IP du serveur: server.cmlv-rp.com:2600

[Conseil Municipal] Retranscription de la séance du 3 mars 2018

Aller en bas

[Conseil Municipal] Retranscription de la séance du 3 mars 2018 Empty [Conseil Municipal] Retranscription de la séance du 3 mars 2018

Message par Edwin SchultzJr le Sam 3 Mar - 23:34


[Conseil Municipal] Retranscription de la séance du 3 mars 2018 1433910254-yr2it

[Conseil Municipal] Retranscription de la séance du 3 mars 2018






Président de séance et MAIRE Edwin Schultz : Bon, puisqu'on dirait que l'on est au "complet". On va commencer. Je rappel l'ordre du jour :

En premier temps, les nouveaux conseillers prêteront serment devant le Conseil. En second point, je prononcerai mon bilan de mi-mandat devant le Conseil. Et en troisième temps, les discussions générales en rapport avec l'intervention. Trois conseillers ont demandé à s'exprimer.

Je vais demander à chaque conseiller de bien vouloir se lever pour la prestation de serment.

(Les conseillers municipaux se lèvent)

Président de séance : Je jure solennellement soutenir et défendre la Constitution des États-Unis et la Constitution de l'État de San Andreas. Et que je remplirai fidèlement les fonctions de conseiller municipal au meilleur de mes capacités.

A chaque fois que vous entendrez votre nom, veuillez dire "Je le jure".

Madame Mary Tidwell.

Mary Tidwell : Je le jure.

Président de séance : Monsieur Alder Jacom.

Alder Jacom : Je le jure.

Président de séance : Madame Marcul Strike...

Monsieur, pardon.

Marcus Strike : C'est Marcus, avec un S, des problèmes de diction, monsieur Edwin Schultz ?

Président de séance : On ne vous a pas demander de préciser plus, mais de dire simplement "Je le jure". S'il vous plait.

Marcus Strike : Je le jure.

Président de séance : Madame Haya Bahamonte ?

Absente.

Monsieur Raymond Kaufman ?

Absent.

Monsieur Jacob Hunt ?

Absent.

Merci à vous et félicitations. Vous pouvez bien évidemment vous rasseoir.

Maire Edwin Schultz : Mesdames et messieurs les conseillers, comme vous le savez, cela fait trois mois que je suis Maire de cette ville. Comme la tradition démocratique le veut, j'ai voulu m'exprimer devant vous pour ce bilan de mi-mandat.

(Un homme du public s'incruste dans la zone d'activité du Conseil)

Président de Séance : S'il vous plait, monsieur. Si vous voulez bien sortir de la zone d'activité du Conseil et rejoindre les bancs du public.

Merci à vous.

Maire Edwin Schultz : Durant ces trois mois, nous nous sommes efforcés de revoir la politique sociale de la ville. C'était une neccessité après trois ans d'abandon total de la part des anciens gouvernements.

Comme il était promis, nous avons mis en place l'aide financière d'urgence pour aider les plus démunis. Nous avons mis en place l'aide au premier achat d'un véhicule, car nous le savons, qu'il est impossible, sans voiture, de travailler.

Nous avons soutenu des initiatives locales, comme la Barkfill Foundation, que nous subventionnons chaque mois à hauteur de 60.000$, et je veux que dans les mois prochains, nous puissions augmenter cette subvention.

Nous avons aussi soutenu les petites entreprises, nous sommes en train de construire une économie équitable, autant pour les plus grands que les plus petits. Par la mise en place du prêt public au développement et à la création d'entreprise, également.

Par la réforme de la Taxe sur les Activités Contrôlées qui désormais permet d'éviter les fraudes et d'éviter de surtaxer les plus petites entreprises. Par la baisse du prix des licences pour les entreprises ayant leur activité dans un quartier dit défavorisé.

Nous avons aussi mis fin à cette mascarade qu'est la TTI. Cette taxe qui visait à taxer l'acheteur de bien immobilier et à le mettre clairement à la rue s'il ne payait pas la taxe.

Nous avons assurer un gouvernement fort. Oui, chaque jour, nous sommes sur le terrain. Aux côtés des forces de l'ordre, aux côtés des entreprises. Nous, nous ne restons pas cloitré dans nos bureaux en attente des élections.

(Applaudissements)

Oui, aux côtés de tout le monde. Notre gouvernement, en trois mois, il n'est pas resté là à rien faire. Il a été actif, il a été présent. Il a été à l'écoute des citoyens : j'ai rencontré beaucoup de personnes pour entendre leurs projets, pour entendre leurs problèmes. Cela notamment par des permanences sans rendez-vous. Ces permanences que je souhaite multiplier pour faciliter le contact entre la Ville et le citoyen.

Comment ne pas parler de ces trois mois, sans parler de sécurité ? Oui, la ville est dans un état d'insécurité pitoyable, et ce n'est pas nouveau. Les extrêmes ont contribué au chaos dans les quartiers sensibles. Les anciens maires ont complètement ruiné la confiance qui était instaurée entre la Ville, la police et la population.

Je veux dans les prochains mois que nous nous concentrons sur le développement de la police communautaire pour favoriser le contact avec la population. Dire non à la répression, pour plus de prévention, plus de dialogue, plus de proximité.

Notamment de la proximité avec les entreprises, atteintes par une criminalité armée qui vient chaque jour leur voler le peu d'économie qu'elles arrivent à faire.

Je compte sur chaque conseiller pour m'aider dans la mise en place de ce grand projet. Il nous reste trois mois. Trois mois pour rendre l'économie plus compétitive, trois mois pour continuer le progrès social, trois mois pour continuer à reconquérir la confiance de la population. Merci.

(Applaudissements)

Président de séance : J'ouvre désormais la discussion générale.

JACOM Alder, pour trois minutes, vous avez la parole.

Alder Jacom : Je vous remercie, monsieur le Maire. Alors tout d'abord...j'aimerai affirmer à la population qui a osé se déplacer jusqu'à la mairie que pendant toute la durée de mon mandat, je serais ouvert à tout dialogue avec la population. Que ce soit des idées ou même encore être à l'écoute.

Voilà, j'en ai terminé, merci !

(Applaudissement)

Président de séance : Marcus Strike pour trois minutes, vous avez la parole.

Marcus Strike : Test... Test... Un deux... Test...

Parfait, ahum... Bien

Je souhaite tout d'abord, dénoncé les actes honteux de notre Maire, à savoir:

Le refus de la candidature de mon ami George Hanger, qui était NORMALEMENT candidat.

Un rejet ANTI-DEMOCRATIQUE de la part de monsieur Schultz, on couple à ça l'ajout totalement anti-constitutionnel de madame Mary Tidwell.

Président de séance : Concluez, il vous reste 10 secondes de temps de parole.

Marcus Strike : Un crime qui seras, je l'espère puni par la cour suprême, nous ne sommes pas des sauvages Schultz.

Président de séance : Concluez.

Marcus Strike : Rien de plus, et j'annonce dès maintenant

Président de séance : Monsieur Strike, lorsqu'on vous donne trois minutes de temps de parole, veuillez éviter de...

Marcus Strike, hors micro : Le refus de devenir conseiller municipal, en signe de protestation contre l'attitude honteuse de Schultz.

Président de séance : ... déborder, en plus avec du hors sujet.

Marcus Strike, hors micro : Bonne soirée.

(Marcus Strike quitte la salle du Conseil)

Président de séance : Oui, bien sûr.

Un conseiller, hors micro : Quelle bonne nouvelle !

Président de séance : Voilà comment on représente le Conseil de cette ville. L'on vient pour insulter, et on part, sans écouter les autres. Je félicite votre sens de la démocratie monsieur Strike.

Je suis certain que vous serez très utile dans ce Conseil. J'espère pour vous, au moins, qu'aux prochaines séances, vous aurez l'amabilité de travailler professionnellement. Merci !

Mary Tidwell, pour trois minutes, vous avez la parole.

Mary Tidwell : En tant que conseillière municipale, je tiens à faire de cette ville, une ville plus sure. J'ai toujours axé mon travail sur la sécurité publique, après avoir œuvré en tant que haute fonctionnaire de police au sein de notre police municipale, puis ensuite au sein de la municipalité en tant qu'adjointe à la sécurité.

De ce fait, je tiens à porter un point d'honneur sur les mesures du Front Progressiste relatives à notre sécurité. Je ferai en sorte qu'elles soient votées.

(Applaudissements)

Président de séance : Je vous remercie messieurs et mesdames. Cette première séance est désormais suspendue.

Je rappel aux conseillers que vous avez la possibilité de proposer des projets depuis l'intranet du Conseil. Et je rappel également, que vous disposez de bureaux ici-même.

Pour l'affectation de vos bureaux, je vous prie de rester présent quelques minutes. Nous réaliserons un tirage au sort pour choisir vos bureaux.

Merci à vous. La séance est close.

Par le Greffier de la Ville
Edwin SchultzJr
Edwin SchultzJr

Messages : 4190
Date d'inscription : 08/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum