GTA:SA jeu multijoueur. Adresse IP du serveur: server.cmlv-rp.com:2600

Mara Salvatrucha 51613

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Mara Salvatrucha 51613

Message par Santos Noriega le Lun 26 Juin - 19:00






BARRIO XIII

EL CORONA 13
Le fameux quartier d’El Corona (EC) est un quartier historique de South East Los Santos, célèbre pour avoir hébergé une masse de population d’origine hispanique depuis sa création. Le marché noir d’El Corona a toujours été sous domination totale de la Mafia Mexicaine (eMe), qui en a fait un vrai barrio latin répondant aux ordres provenants des cellules de prison les plus dangereuses de San Andreas.

L’histoire du quartier s’étend sur une variété de gangs et de générations qui ont pris la relève l’une après l’autre au fil des décennies. Les sets les plus connus qui ont su se démarquer par leurs influences dans le quartier, ont été, en ordre chronologique : Los Locotes 13, Los Hueros Pandillas 13, Florencia 13 et Los Malditos 13.

Les autorités locales en collaboration avec le bureau fédéral d’investigation (FBI) et le département de correction (DoC) ont su mettre fin à une génération de criminels l’une après l’autre. Ces efforts ont abouti à une baisse de la criminalité dans le quartier latin jusqu’à ce que la eMe change de stratégie en laissant ses carnales (sureños) collaborer avec une vague de mareros (membres de la Mara Salvatrucha 13) dans le but de rétablir un bastion criminel sur tous les fronts d’El Corona.




MARA SALVATRUCHA 13
La Mara Salvatrucha (MS) est un réseau regroupant des gangs de rue Salvadoriens, celle-ci fut créée à Los Santos, San Andreas au début des années 1980s.

Le gang commença à Los Flores, East Los Santos par l’hébergement d’une vaste communauté Salvadorienne qui fuyait la guerre civile de 1979 à 1992. Les principaux membres de l’organisation étaient réfugiés politiques issus de carrières criminelles, de guérillas, de groupes paramilitaires et militaires Salvadoriens. Au fur et à mesure du temps, en trente ans, les familles Salvadoriennes fusionnèrent leur culture avec les traditions Mexicaines et Américaines en ville.

La Mara Salvatrucha se transforma en Mara Salvatrucha 13 lorsqu’elle s’allia directement à la Mafia Mexicaine pour bénéficier des avantages en prison et des trafics humains transnationaux. En échange, la Mara Salvatrucha 13, réputée pour ses violences en ville, accepta de rentrer dans le cercle d’extorsion de la eMe en tant qu’actrice directe dans le grand conseil.

Les tentacules de la Mara Salvatrucha sont étalés à l’échelle internationale à travers ses nombreuses cliques. Le modus operandi de la Mara Salvatrucha 13 de Los Santos inclut mais n’est pas limités aux distributions d’armes en masse, distributions de narcotrafiquants en masse, extorsions, vols de voitures, usurpations d’identités, contrats d’exécutions, proxénétisme, trafiques d’organes et blanchissements d’argent.  




SOUTHSIDE MAREROS XIII | TINY TRUCHOS 13 & DIABLOS 13
En temps modernes, le centre d’opérations des différents sets de la Mara Salvatrucha 13 de Los Santos se trouve à El Corona. L’imposante clique de mareros d’El Corona a hérité aujourd'hui de trois cliques les Money Made Lokas 13, les Tiny Truchos 13 et les Diablos 13. Les sets le long d'El Corona et Unity station retombent sous le 51613 : code connu en ville qui symbolise tous les gangs '13' (mafia mexicaine) dans le '516' (South East LS).

Depuis 2015, l’ethnie ne semble plus avoir une grande importance comme le montre les membres issus de familles mixes d’origines latines et caucasiennes. Cependant, faute de tradition, la haine développée durant les années 1990s contre les afro-américains semble être restée dans la culture du quartier.


OOC : Cette faction vise au dynamisme IG à travers la ville. Blue Savage 51613 reproduit un jeu de rôle réaliste et de qualité de la Mara Salvatrucha 13 en affiliation avec la Mafia Mexicaine sur Los Santos (que l’on met en parallèle avec Los Angeles). Il est obligatoire de poster une fiche de personnage dans la catégorie adéquate si vous visez au /finvite.




Les crédits: Cecilia Montoya


Dernière édition par Santos Noriega le Sam 14 Oct - 1:32, édité 13 fois
avatar
Santos Noriega
Modérateur niveau 2
Modérateur niveau 2

Messages : 6070
Date d'inscription : 08/07/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mara Salvatrucha 51613

Message par Cecilia Montoya le Mer 28 Juin - 9:35


SOUTHSIDE MARERAS XIII | MONEY MADE LOKAS 13
Les cholas de South-East Los Santos sont la contrepartie des cholos, les deux thermes représentent des membres de gangs de rue qui proviennent de situations et conditions marginales. Le rôle des femelles dans les rues est signifiant. Sœurs, cousines, petites-amies ou autres liens ; peu importe, leur culture est la même que celle des southsiders males avec l’exception qu’elles portent un bout de tradition féminine en elles.

Les cliques féminines opèrent avec celles masculines mais sont pour la plupart auxiliaires au véritable gang. La violence domestique est monnaie courante mais elle participe aussi aux violences dans les rues. La vie sociale tourne autour des rencards, courtoisies, fêtes et rapports sexuels : c’est un rôle clef. Les vêtements, le maquillage et les coutumes les distinguent de leurs homologues masculins dans le monde des gangs.

Les jeunes filles et garçons, particulièrement dans les zones urbaines appauvries, grandissent dans un milieu déraciner. Les deux sexes sont constamment exposés aux violences des quartiers ce qui fait que les deux parties endurent un grand nombre de difficultés dès le plus jeune âge. Leurs familles et les écoles ont une influence minime sur les jeunes et la rue devient leur nouveau repère social. Le stress qui conduit les mâles et les femelles à rejoindre des gangs sont souvent les mêmes : le malaise général de la pauvreté, le chômage, le contrôle social et la discrimination par ségrégation raciale.

Les problèmes économiques marginalisent les jeunes de Los Santos depuis des décennies ce qui enclenche des cas sociaux, culturels et psychologiques. La montée des gangs et de leurs membres créée une dysfonction sociale qui affecte négativement la vie en famille et l’éducation. Cette négativité se fait ressentir dans les quartiers sensibles et la police prend une approche renforcée pour répondre au désordre apparent.  Le gang remplace donc les parents et les écoles en imposant un protocole pour le bon fonctionnement de cette famille criminelle. Les sous-cultures qui émergent d’une rue à une autre varient légèrement quand on compare une équipe (‘un set’) de garçons à une équipe de filles. Cependant, les thèmes majeurs de leurs routines restent les mêmes (tatouages, graffitis, conflits du gang, initiations).

Les filles tendent à être discriminées davantage en société et elles se tournent souvent vers le gang comme alternative pour échapper à la réalité.  En rejetant leur rôle traditionnel en société, elles rejoignent le gang bien que la discrimination continue au vu de leurs faiblesses physiques et émotionnelles. En rejoignant le gang, les filles reçoivent une protection et un savoir-faire pour survivre en ville au cout d’harcèlements des collègues masculins.

L’ironie fait que rejoindre le gang est une tentative pour se protéger physiquement, psychologiquement et financièrement. Cependant, c’est un effet autodestructif qui se créé avec une dégradation de la personne, par des blessures et par décès.
Gagner du respect au sein du gang devient donc une satisfaction personnelle puisqu’elles tiennent finalement une identité propre à elles au sein d’une clique qui reconnait leurs statuts. Les filles qui intègrent le mouvement peuvent finalement suivre un modèle qui leur convient et dont elles peuvent modifier le fonctionnement à leur façon via les comportements et les habits : un pouvoir jamais eu à cause de la marginalisation sociale.

Bien que le banditisme soit dysfonctionnel, volatile et violent pour les femmes, en l’absence d’autres influences respectables, le gang, bien que destructif, est le seul jeu en ville pour les femelles qui ont été élevées par la rue – la fille se transforme alors en chola.








Les crédits: Cecilia Montoya
avatar
Cecilia Montoya

Messages : 554
Date d'inscription : 18/09/2012
Ancien Prenom_Nom : Angelica Montagna

Second personnage : BIG BAD TRECE

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum