GTA:SA jeu multijoueur. Adresse IP du serveur: server.cmlv-rp.com:2600

(#1 Awards 2016 & 2017) Emilie - La Maladie de l'Elégance [Chap.19 en rédaction] - Màj 03/12

Page 7 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Aller en bas

Re: (#1 Awards 2016 & 2017) Emilie - La Maladie de l'Elégance [Chap.19 en rédaction] - Màj 03/12

Message par Emilie Redfield le Ven 17 Mar - 0:45

L'impératif est un grand mystère, les "s" le sont aussi. Merci de la remontée.
avatar
Emilie Redfield
VIP
VIP

Messages : 1720
Date d'inscription : 01/03/2012
Age : 23
Ancien Prenom_Nom : Stevy Redfield


Revenir en haut Aller en bas

Re: (#1 Awards 2016 & 2017) Emilie - La Maladie de l'Elégance [Chap.19 en rédaction] - Màj 03/12

Message par Rean Caleigh le Ven 17 Mar - 10:44

Faut que je prenne le temps de lire ce que ta fait, car j'ai commencé mais j'ai toujours pas fini. à quand une suite aussi longue ? Smile


Hâte de lire ce magnifique texte, et bien évidement de trouvé des suite régulièrement.
avatar
Rean Caleigh
VIP
VIP

Messages : 2844
Date d'inscription : 09/05/2012
Age : 25
Ancien Prenom_Nom : ††


Revenir en haut Aller en bas

Re: (#1 Awards 2016 & 2017) Emilie - La Maladie de l'Elégance [Chap.19 en rédaction] - Màj 03/12

Message par Emilie Redfield le Ven 17 Mar - 11:10

Le mot long revient souvent. Ah. C'est certain.
avatar
Emilie Redfield
VIP
VIP

Messages : 1720
Date d'inscription : 01/03/2012
Age : 23
Ancien Prenom_Nom : Stevy Redfield


Revenir en haut Aller en bas

Re: (#1 Awards 2016 & 2017) Emilie - La Maladie de l'Elégance [Chap.19 en rédaction] - Màj 03/12

Message par Rean Caleigh le Ven 17 Mar - 14:03

Sans doute qu'il revient souvent mais je préfère lire de belle choses (qui ce trouve être longue) que des choses qui font vingt ligne.
avatar
Rean Caleigh
VIP
VIP

Messages : 2844
Date d'inscription : 09/05/2012
Age : 25
Ancien Prenom_Nom : ††


Revenir en haut Aller en bas

Re: (#1 Awards 2016 & 2017) Emilie - La Maladie de l'Elégance [Chap.19 en rédaction] - Màj 03/12

Message par Vince Shawn le Ven 17 Mar - 16:13

J'ai pas tout lu mais je n'y manquerais pas de continuer quand j'aurai le temps au bureau :hap:
A quand un passage avec toi & moi en tête à tête au mcdo ? :p
avatar
Vince Shawn

Messages : 13171
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: (#1 Awards 2016 & 2017) Emilie - La Maladie de l'Elégance [Chap.19 en rédaction] - Màj 03/12

Message par Emilie Redfield le Ven 17 Mar - 16:22

Tu l'as déjà eu. On remet ça quand tu le souhaites, l'ami.
avatar
Emilie Redfield
VIP
VIP

Messages : 1720
Date d'inscription : 01/03/2012
Age : 23
Ancien Prenom_Nom : Stevy Redfield


Revenir en haut Aller en bas

Re: (#1 Awards 2016 & 2017) Emilie - La Maladie de l'Elégance [Chap.19 en rédaction] - Màj 03/12

Message par Vince Shawn le Ven 17 Mar - 16:27

Ma 206 connaît le chemin par cœur maintenant Very Happy
J'attends de voir le nom de mon personnage dans ta bible.
avatar
Vince Shawn

Messages : 13171
Date d'inscription : 09/06/2012
Age : 22

Revenir en haut Aller en bas

Re: (#1 Awards 2016 & 2017) Emilie - La Maladie de l'Elégance [Chap.19 en rédaction] - Màj 03/12

Message par Rean Caleigh le Ven 17 Mar - 17:09

#Emilie, va voir sur le panel, je tes envoyer quelque chose.
avatar
Rean Caleigh
VIP
VIP

Messages : 2844
Date d'inscription : 09/05/2012
Age : 25
Ancien Prenom_Nom : ††


Revenir en haut Aller en bas

Re: (#1 Awards 2016 & 2017) Emilie - La Maladie de l'Elégance [Chap.19 en rédaction] - Màj 03/12

Message par Adrian_Izydorczyk le Sam 18 Mar - 1:50

@Scott : Ouais y a pas de S, c'est juste un principe de conjugaison... J'y trouve pas de logique mais à force de me voir obligé de l'appliquer je trouve ça bizarre de voir de l'impératif employé avec un s x)
avatar
Adrian_Izydorczyk

Messages : 6968
Date d'inscription : 28/12/2012
Age : 20
Ancien Prenom_Nom : Josef_Blake

Second personnage : x

Revenir en haut Aller en bas

Re: (#1 Awards 2016 & 2017) Emilie - La Maladie de l'Elégance [Chap.19 en rédaction] - Màj 03/12

Message par Emilie Redfield le Sam 18 Mar - 2:43

@Rean : Réponse envoyée. =)
avatar
Emilie Redfield
VIP
VIP

Messages : 1720
Date d'inscription : 01/03/2012
Age : 23
Ancien Prenom_Nom : Stevy Redfield


Revenir en haut Aller en bas

Re: (#1 Awards 2016 & 2017) Emilie - La Maladie de l'Elégance [Chap.19 en rédaction] - Màj 03/12

Message par Emilie Redfield le Sam 18 Mar - 4:35


Katawa Shoujo's OST ~ Cold iron


Il est là.
Retraçant un (autre) point clé du passé d'Emilie. Marquant et terrifiant dans son dénouement. Tous doivent garder leur part de mystère. Elle aussi.
Axé sur un double-plan nous y suivons la nouvelle incursion de la rouquine et de son petit-ami dans la demeure des Redfield précédemment visitée. Celle-ci est volontairement mise en arrière-plan, l'annonce qui s'en suivra étant bien plus importante.

Je marque la récidive musicale avec l'OST de Katawa Shoujo et de son morceau "Cold iron". Il s'y prêtait et guide mes pensées.
avatar
Emilie Redfield
VIP
VIP

Messages : 1720
Date d'inscription : 01/03/2012
Age : 23
Ancien Prenom_Nom : Stevy Redfield


Revenir en haut Aller en bas

Re: (#1 Awards 2016 & 2017) Emilie - La Maladie de l'Elégance [Chap.19 en rédaction] - Màj 03/12

Message par Arthur O'Brien le Sam 18 Mar - 15:33

Tu sais tout. I love you
avatar
Arthur O'Brien

Messages : 191
Date d'inscription : 26/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: (#1 Awards 2016 & 2017) Emilie - La Maladie de l'Elégance [Chap.19 en rédaction] - Màj 03/12

Message par Emilie Redfield le Sam 18 Mar - 17:32

Je n'en sais jamais assez.
avatar
Emilie Redfield
VIP
VIP

Messages : 1720
Date d'inscription : 01/03/2012
Age : 23
Ancien Prenom_Nom : Stevy Redfield


Revenir en haut Aller en bas

Re: (#1 Awards 2016 & 2017) Emilie - La Maladie de l'Elégance [Chap.19 en rédaction] - Màj 03/12

Message par Aaron Nordmann le Dim 19 Mar - 15:27

Continues, j'aime beaucoup!

______________________________
Discord: Paul#7261 | Pôle développement [scripteur & gestion-réalisations mappings (Correctifs/MàJ)] Gestionnaire Pôle factions légales
avatar
Aaron Nordmann
Mappeur
Mappeur

Messages : 6186
Date d'inscription : 15/03/2015
Second personnage : David Richardson

Revenir en haut Aller en bas

Re: (#1 Awards 2016 & 2017) Emilie - La Maladie de l'Elégance [Chap.19 en rédaction] - Màj 03/12

Message par Emilie Redfield le Ven 31 Mar - 23:34



Il semblerait que ma limite de message soit atteinte. Le reste sera donc posté à la suite.




J'ai donc eu l'envie de décrire ce qu'était l'art

Ce type d'art est particulier. Peu répandu chez l'artiste moyen, il ne sied qu'à une minorité. Que dis-je, pour une si petite et infinitésimale partie de l'existence humaine.

Il est 02h46. Je ne sais pas réellement ce que je suis censée accomplir comme dessein en me tenant ici. Face à moi, dans ma tête, une scène vivante pouvant être décrite de la manière suivante.

"La proie, capturée par son prédateur. Captive d'un acteur à la philosophie dénuée de tout ressenti : un acteur situé tout en haut de l'échelle des asservis. De teintes et de contrastes s'étale ainsi une myriade de couleurs chaudes venant couvrir mes préjugés d'une onde jaunâtre et réconfortante. Le printemps naissant illumine ainsi des lieux trop peu fréquentés, délaissés mais préservés de toute trace de vie supérieure. La nature joue ici à domicile sur un terrain à huis clos. Sans caméras ni artifice, seul spectateur demeure ma personne. J'observe la disparition d'une vie et me tourne vers son responsable. C'est un petit batracien couvert de pois multicolores. Quittant son rocher, rassasié, l'animal n'a que faire de ma présence ici. Il rejoint le lac en arrière plan et y appose sa signature en y brisant sa surface auparavant d'huile pour ne plus être qu'ondoiement aqueux. Les cinq sens en éveil, ma vue s'accorde à mon odorat pour me délivrer le plus agréable des messages. De la lavande ? Il y en a tout autour. La timide pousse plus proche de moi paraît alors me supplier d'être prudente. Comme si un invisible phéromone désirait me lire mon avenir je compris très vite que j'étais assise sur l'une de ses comparses de vie. Mon Dieu, quel monstre suis-je. Je laisse la délicatesse végétale reprendre vie et m'avance vers le seul élément véritable et icône d'un passé humain lointain en cet endroit. Un petit pont de bois, souffrant et pliant, rongé par les années d'abandon. Sa surface humide reflète la rosée du soir déjà bien avancé. L'horizon se fait plus doré, le nuancier s'étire sur d'innombrables couches d'orangé et de magenta. Je touche ce bois encore chauffé par notre étoile et m'assieds​ de nouveau. Là. "

Voici ce qu'est l'art. L'art de pouvoir et de savoir retrouver ses marques dans un environnement vous étant étranger et d'accepter l'idée d'être et de demeurer, pour toujours, un représentant fier d'une longue lignée d'hommes aux présomptions égoïstes et vaines face l'immensité de cet écosystème déjà bien implanté contre vents et marées.

Savoir cueillir l'espace d'un instant le fruit de l'arbre de vie pour se faire voir et se mettre en évidence, restant à sa place sur une place nous étant dédiée. Retrouver en tout lieux ce petit pont de bois construis par nos ancêtres ou par nous même sans avoir à se poser la question dont personne ne détient la réponse. Le pourquoi.

Non nécessairement exclus de tout ressentis il est ainsi possible de nuancer l'idée à grands coups de stéréotypes. Car "ressentir" n'est pas contradiction avec "s'abstenir" j'ai ainsi appris au fil des jours suivants que d'etre spectatrice n'est pas une fin en soi mais plutôt un début d'hymne à la joie.

Oui, ici aussi. S'impliquer ne prenant plus le moindre sens je ressentais toujours plus alors que les heures défilaient. J'avais retrouvé ma place.

Je pratiquais l'art de vivre et de celui de rester là où mon destin m'avait guidé.

Face à moi, la vie battait son plein mais elle s'était arrêté le temps d'une trêve nocturne. Discuter prend du temps, la nuit était là, elle était toujours là.

C'est incroyable, n'est-ce pas ? Une minute plus tard je regagnait mon lit auprès d'une personne ignorant une partie de ces choses là. Ou alors pensait-il pouvoir apporter sa touche de raisonnement terre à terre à cette tirade descriptive ? À ce complément circonstanciel de lieu cohabitant subrepticement avec un objet indirect devenu direct dans la vie syntaxiquement difforme et volontairement brouillée par les conflits.

Nous disons qu'il est nécessaire de retrouver ce pont de bois en tout temps. Mais disons nous que ce dernier sera en assez bon état pour nous accueillir ?

Art de vivre et instabilité artistique donnent alors naissance à ce tableau joyeux car subjectivement orienté et pourtant si astucieusement peint.

Je contemple et me renseigne sur l'heure, il est 03h49.



Dernière édition par Emilie Redfield le Sam 1 Avr - 3:00, édité 1 fois
avatar
Emilie Redfield
VIP
VIP

Messages : 1720
Date d'inscription : 01/03/2012
Age : 23
Ancien Prenom_Nom : Stevy Redfield


Revenir en haut Aller en bas

Re: (#1 Awards 2016 & 2017) Emilie - La Maladie de l'Elégance [Chap.19 en rédaction] - Màj 03/12

Message par Emilie Redfield le Ven 31 Mar - 23:42


Katawa Shoujo's OST ~ Innocence

Ainsi donc. Je ne dirais qu'une seule chose. Lorsque guerre il y a. Paix s'en suit.
Une dérive nocturne de mon petit être roux. Encore une fois ? Certainement. C'est ainsi qu'elle vit.

Je persiste dans le domaine de la Visual Novel que je ne ferais que trop recommander. Car le piano s'accorde parfaitement à sa personne. "Innocence" prend tout son sens.

Bonne lecture, à vous d'y voir le sens caché. Peut-être le souhaite t-elle.
avatar
Emilie Redfield
VIP
VIP

Messages : 1720
Date d'inscription : 01/03/2012
Age : 23
Ancien Prenom_Nom : Stevy Redfield


Revenir en haut Aller en bas

Re: (#1 Awards 2016 & 2017) Emilie - La Maladie de l'Elégance [Chap.19 en rédaction] - Màj 03/12

Message par Madlax Spear le Mer 5 Avr - 18:38

J'aime beaucoup le dernier chapitre avec la musique.
avatar
Madlax Spear

Messages : 1323
Date d'inscription : 04/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: (#1 Awards 2016 & 2017) Emilie - La Maladie de l'Elégance [Chap.19 en rédaction] - Màj 03/12

Message par Joyner Hodges le Jeu 6 Avr - 15:14

Trop de talent pour mes petits yeux.
Continues Wink
avatar
Joyner Hodges

Messages : 271
Date d'inscription : 07/08/2016
Ancien Prenom_Nom : Drew#2641

Second personnage : Isachar Bañuelos

Revenir en haut Aller en bas

Re: (#1 Awards 2016 & 2017) Emilie - La Maladie de l'Elégance [Chap.19 en rédaction] - Màj 03/12

Message par Emilie Redfield le Ven 7 Avr - 18:59

Merci bien. Je travaille ma suite, sans aucun doute.
avatar
Emilie Redfield
VIP
VIP

Messages : 1720
Date d'inscription : 01/03/2012
Age : 23
Ancien Prenom_Nom : Stevy Redfield


Revenir en haut Aller en bas

Re: (#1 Awards 2016 & 2017) Emilie - La Maladie de l'Elégance [Chap.19 en rédaction] - Màj 03/12

Message par Emilie Redfield le Lun 10 Avr - 18:29







Un unique souffle.

La déflagration s'immisça au plus profond de moi. Des milliers d'étoiles auparavant timides se montrèrent alors en messie et d'autres millions d'artéfacts traversèrent les barrières faites de sable. Libératrices d'âmes en perdition les balles fusèrent et sifflèrent au seuil de tolérance. L'acier encore chaud chuchotait d'ailleurs à l'oreille des plus démunis, ceux dont la vie n'avait pas encore été ôtée à leurs personnes.
Jamais je n'ai vu pareil désastre : tout défilait au ralenti et lorsque le noir se fit je réfléchis.

Stoppée dans ma réflexion, je repris alors conscience que l'on m'adressais la parole.

"Quelle idée de regarder un film de guerre portant sur le Japon alors que tu y mets les pieds ? Tu es toute pale, petit coeur. Viens." s'enquerit mon compagnon dont les traits tirés témoignaient d'une très mauvaise nuit.

Peut être n'aimait-il pas l'avion. Moi non plus en réalité. Je me lova près de lui et sourit. Longtemps.

Je me souviens d'ailleurs avoir dormi d'une traite, contrairement à lui à partir de ce précèdent instant. Je fus réveillée par l'annonce du commandant de bord nous indiquant l'approche de Kyoto et de ses astronomiques quantités de raies de lumières rasantes et surréalistes. Je me perdis à l'horizon tandis que notre appareil chutait irrémédiablement vers son destin à vitesse grand V.

Le tarmac est rude. Le heurter est une science inexacte et guide vos angoisses. Je le lisais sur le visage de l'homme qui m'accompagnait. J'aurais voulu y demeurer durant quelques heures de plus.

Voilà plusieurs mois que cet être m'aide chaque jour à oublier ou simplement mettre de côté mes devoirs de Capitaine de police, le temps d'un souffle sur mon visage et le temps d'une caresse sur mon espoir. Jamais quelqu'un n'avait pu autant flatter ma petite personne ou surenchérir à ce point lorsque je me montrais innocemment trop courageuse pour gérer une situation que je savais désespérée.

Lui est comme moi. Hôte de ses peurs et même garant de leur survie. Je demeure étonnée à chaque instant d'une telle détermination à mon égard. Peut-être ceci me conduit il toujours plus loin dans la culture de mes sentiments.

À mon grand désarroi, le baiser lourd de sens et tâché d'envie que j'entretenais avec mon récent fiancé fut interrompu par un ordre d'évacuation. Quitter cette horrible machine, se perdre dans les sinueuses allées de l'un des aéroports les plus spacieux et avancés de ce monde. De quoi guérir mon âme, encore et encore.

Andrew ne parlait pas beaucoup et moi non plus. J'eus​ même parfois l'impression que nous n'étions que deux soldats perdus au milieu d'un champs de bataille technologique, culturel, dévasté par l'animosité des gens. Dehors, on se serrait la main pour les étrangers ou l'on s'inclinait pour se saluer chez les locaux. Les hommes d'affaires, les enfants surexcités, les femmes seules, les adolescents par groupes de dix à quinze, de toutes nationalités se mêlaient à une cohue qui, déjà, me mettait mal à l'aise.

Je leva les yeux lorsque nos pieds foulèrent​ le sol en dehors du hall d'entrée et contempla alors un spectacle que jamais je n'aurais pu imaginer.

Mon fiancé me prit la main, embrassa le sommet de ma tête, caressa mes cheveux roux, nul doute pour flatter ma petite taille douteuse. Je le laissais alors à ses contemplations et je souris. Les rayons étaient d'or et d'ambre et se reflétaient sur les immenses parois de verre.
Je ne pu m'empêcher de photographier le plus bel accompagnement de mon voyage.

Pour la première fois, je confondis le soleil levant avec le couchant. Le temps d'un souffle, ma joie fut révélée.

avatar
Emilie Redfield
VIP
VIP

Messages : 1720
Date d'inscription : 01/03/2012
Age : 23
Ancien Prenom_Nom : Stevy Redfield


Revenir en haut Aller en bas

Re: (#1 Awards 2016 & 2017) Emilie - La Maladie de l'Elégance [Chap.19 en rédaction] - Màj 03/12

Message par Emilie Redfield le Lun 10 Avr - 18:33


Stars of the Lid - Dungtitled (in A major)


Ce chapitre, bien que court, marque le début d'un voyage d'une semaine au Japon. Emilie, portée par ses doutes s'est jusqu'alors laissée voguer au gré de ses pensées et suivit son cheminement logique en persévérant chaque jour : il fallait retrouver le dernier membre de sa famille.
Il semblerait que la trace ait maintenant été trouvée. Mais l'histoire sur place est toute autre.


Stars of the Lid, un groupe de dit "drone-based" qui produit de l'ambient depuis 2003 est basé au Texas. Les Américains du Nord sont particulièrement doués dans ce domaine et c'est Dungtitled qui à éveillé mes pensées en pleine nuit.


La suite suivra, très vite.
avatar
Emilie Redfield
VIP
VIP

Messages : 1720
Date d'inscription : 01/03/2012
Age : 23
Ancien Prenom_Nom : Stevy Redfield


Revenir en haut Aller en bas

Re: (#1 Awards 2016 & 2017) Emilie - La Maladie de l'Elégance [Chap.19 en rédaction] - Màj 03/12

Message par George Hoeven le Lun 10 Avr - 19:10

J'ai pris le temps de lire, histoire intéressante.
avatar
George Hoeven

Messages : 51
Date d'inscription : 10/04/2017

Revenir en haut Aller en bas

Re: (#1 Awards 2016 & 2017) Emilie - La Maladie de l'Elégance [Chap.19 en rédaction] - Màj 03/12

Message par Emilie Redfield le Lun 10 Avr - 19:15

Merci bien.
avatar
Emilie Redfield
VIP
VIP

Messages : 1720
Date d'inscription : 01/03/2012
Age : 23
Ancien Prenom_Nom : Stevy Redfield


Revenir en haut Aller en bas

Re: (#1 Awards 2016 & 2017) Emilie - La Maladie de l'Elégance [Chap.19 en rédaction] - Màj 03/12

Message par Emilie Redfield le Mar 11 Avr - 18:43







L'odeur de l'inconnu.

Le chemin nous avait pris une heure de notre temps dans un taxi qui sentait le frais. Les premiers visuels, après avoir passé de nombreux temples et autres éléments d'architecture vieillissants, nous offrirent la voie vers ce que je redoutais alors le plus depuis maintenant cinq mois.

Et si je me trompais. Si elle ne souhaitait pas que je vienne la voir. Peut-être avait-elle décidée de déménager ici pour tirer un trait à jamais définitif sur sa vie passée mais aussi sur ses relations passées.
Sa famille ? Je suis persuadée qu'une infime quantité de population sur cette planète ne connait la réelle ampleur de telles décisions. Même le plus ingrat des personnages est capable de faire preuve de bon sens et de ne pas laisser de côté le peu de membres de sa famille qu'il lui reste.

Eva n'était pas comme ça. Mais elle était meurtrie. Les apparences sont trompeuses et même si je m'empresserai de vous conter mes déboires pour progresser dans ma vie dès que j'en aurais l'occasion ... Jamais je ne pourrais réellement exprimer ce que ma mère a vécu.

Je profitais du dernier morceau de trajet pour me remémorer quelques frais éléments.

Nous avions quitté les rives de la Red River au mois de juin. Stevy et moi laissions alors de longues plaintes derrière nous. Les sanglots d'un esprit en déroute occultant nos plus profondes convictions quant à une qualité de vie que nous avions toujours souhaitée modeste et exemplaire à la fois. Ce que "tout" le monde souhaite. Peu avant mon départ, j'avais alors 21 ans à peine, je m'étais empressée de consulter les premiers documents relatifs à la mort de mon père. Actes de décès, commandes aux pompes funèbres, transport, derniers frais d'hospitalisation.

Il était temps pour nous de quitter le domicile et d'envisager les études longues. J'étais encore dans mes pensées lorsque je suis tombée sur ce bout de papier.

Il avait prévu son décès. Il avait des ennuis avec quelques groupes locaux et apparemment, même à Bismarck, il était notoire de s'en prendre aux agents de police. Quelques jours plus tard, durant un cours de composition artistique, je reçu un appel.
Ma mère, Eva, souhaitait s'acharner sur les coupables et en savoir plus quand à ce que ces personnes là voulaient a mon père durant son service actif.

C'est alors qu'elle s'est mise à inculquer au mieux l'idée d'un suicide forcé. La pression qu'avait subit mon paternel durant toutes ces années auraient, en effet, très bien pu le conduire à se donner la mort de la plus subtile des manières et il ne fait aucune doute que lorsque l'on connait les méthodes des enquêteurs il est dorénavant très facile de tout maquiller afin d'effacer le plus de traces.

De grandes zones de flou existent alors encore à ce jour.
Je reste moi-même persuadée que le premier homme de ma vie subit un malheureux accident ce jour-là. Il est si facile de tomber au fond d'un abîme lorsque la chute libre est déjà entamée. Eva n'en avait pas la moindre conscience et la paranoïa, guidée par le désespoir, ne fut que plus en plus grandissante de jours en jours lorsque l'enquête conclu finalement que l'accident était de sa plus humble des natures : "un accident de la route".

L'entrée dans la police de Stevy ne la guérit pas. Elle vit alors son fils suivre le même chemin et subir le même destin. Un accident de la route.
Stevy me manque.

Me voici alors. Engagée également, gradée comme mon défunt​ frère et encore en vie. Je réalisais maintenant que je ne la guérissait pas non plus et pour le moins du monde : j'étais aussi dans la police et je n'étais toujours pas morte dans un accident de la route.

Nous arrivions à l'adresse indiquée et je ne parvenais pas à me délier de mon fiancé. Repenser à de telles choses de manière continue ou intempestive ne m'offrait décidément pas une meilleure vision sur l'avenir mais je parvenais tout de même à guider mon cheminement de pensées jusqu'à un point de non rupture. La paranoïa ne devait pas me gagner également quant à la nature d'un tel exil.

Elle serait heureuse de nous voir. Elle a récemment parlé à Andrew. Elle l'a aimé. Même à m'en rendre jalouse.

Prenant ma vie pour comptant, je tournais la tête vers lui et murmura :
"C'est mon entrée dans la police qui a conforté Eva de déménager depuis des années. Elle avait tout prévu." Il fronça alors les sourcils et m'offrit un sourire triste.

"Peut-être que ta maman avait simplement besoin de souffler. Quitter un environnement lui étant trop cher en souvenirs. Ce n'est sûrement que ça. Je le sais." rétorqua t'il alors.

Oui, peut-être avait-il raison et mes pensées allaient trop loin.
J'étais, après tout, présente pour elle et était déterminée à lui prouver que j'irais jusqu'au Japon pour venir la voir.
J'irais jusqu'au bout de ce pays.
J'étais vivante pour elle.

Après un tel raisonnement, je me dis que la vie était injuste au moment précis où le conducteur de notre taxi enclencha le freinage d'urgence.

Je trouva un bras auquel m'accrocher et ferma les yeux du plus fort dont j'en étais capable.
Une odeur âcre s'était répandue dans la vieille Toyota.  

Une odeur que je ne connaissais que trop.

avatar
Emilie Redfield
VIP
VIP

Messages : 1720
Date d'inscription : 01/03/2012
Age : 23
Ancien Prenom_Nom : Stevy Redfield


Revenir en haut Aller en bas

Re: (#1 Awards 2016 & 2017) Emilie - La Maladie de l'Elégance [Chap.19 en rédaction] - Màj 03/12

Message par Emilie Redfield le Mar 11 Avr - 18:43



Stars of the Lid ~ Aperludes (In C Sharp major)


J'insiste sur le fait que Aperludes à été un véritable moteur à l'écriture de ce chapitre. Un texte qui n'a jamais été aussi spontané mais aussi fondateur d'une base familiale trop enfouie chez Emilie.
Celle d'un père ayant, soi-disant, disparu dans un accident.
Quoi de mieux qu'un voyage en taxi, dans une prison d'acier, d'aluminium et de plastique, pour se remémorer la vérité.
Le C Sharp majeur. Une note à la tendance insidieuse qui à le don pour ... mettre mal à l'aise.

Il semblerait qu'ils soient arrivés. Mais où.
avatar
Emilie Redfield
VIP
VIP

Messages : 1720
Date d'inscription : 01/03/2012
Age : 23
Ancien Prenom_Nom : Stevy Redfield


Revenir en haut Aller en bas

Page 7 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum