GTA:SA jeu multijoueur. Adresse IP du serveur: server.cmlv-rp.com:2600

Blundetto - The story of a big psychologically unstable asshole (CHAPITRE II).

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Blundetto - The story of a big psychologically unstable asshole (CHAPITRE II).

Message par Jeffery Kiefer le Lun 25 Juil - 14:32



PRÉLUDE

Il y a des histoires qui commencent bien et qui finissent mal, celle-ci commence pas terrible...


(circulation, bruit environnant, poste radio allumé avec la musique presque inaudible, moteur de voiture ronronnant)

- Bonjour et bienvenue au Burger Shot monsieur, puis-je avoir votre commande?
- Un numéro 9, MAIS ATTENTION écoutez moi bien: je ne veux pas votre putain de sauce épicé ET SURTOUT emballez moi ça comme il faut j'ne veux pas m'retrouver à mordre dans du sable. C'est clair?
- Oui monsieur, avancez au prochain guichet pour recevoir votre commande.

...


(sonnerie de téléphone basique, son du poste radio qui s'affaiblit, quelqu'un aspire dans une paille le fond de son gobelet de soda).

- BLUNDETTO INDUSTRIES j'écoute?
- Dominick, c'est moi.
- Qui ça moi, tu crois qu'je connais ton putain de numéro par cœur?
- Non-non, c'est Frank vieux. Je te dérange?
- OUI! Je suis en plein repas.
- Quoi?! Mais il est neuf heures du mat'!
- Est-ce que j'dis quelque chose quand tu passes ta soirée à t'branler sur mon putain de canapé?
- Non mais...
- Fais gaffe qu'je balance pas une vidéo d'toi en train de t'astiquer l'poireau sur internet si tu continus à m'casser les couilles en m'appelant chez moi pendant qu'je bouffe.
- Mais t'es pas chez toi, j'y suis.
- Chhh, c'est pareil c'est l'principe. M'emmerde pas ou j'viens t'en coller une. (rot) Tu veux quoi? Tu as... 55 secondes avant qu'j'finisse mon numéro 9 pour venir t'en coller une.
- Il y a le Chinois qui t'cherche.
- Lequel?
- Je ne sais pas, il ressemble aux autres... C'est celui avec sa voiture de course, la rouge.
- Ah ouais, l'Chinois. Est-c'qu'il a l'air énervé, du genre un peu plus rouge que la normale?
- Sa voiture?
- Mais non du con, SA TRONCHE DE JAUNE.
- Ah, j'vois pas bien très bien d'ici. Je...
- Descends, va voir sa tête et dis moi comment elle est... J'plaisante, tu descends et tu te barres de la maison rapidement, j'ai peut-être fait une connerie qu'il n'a pas aimé et il risque d'y avoir du grabuge si tu ne déguerpis pas d'ici 10 secondes. On se retrouve chez Elmet... Et ASSURE TOI de n'être pas suivi Franky.



(bip bip, la voiture démarre en trombe).


Son histoire commence fin des années 70 où naquit un bon gros bébé dans une famille dysfonctionnelle à Blaine County. Élevé par son père, Dominick passa toute son enfance dans le désert. Il n'a fait aucune étude, c'est à peine si il sait lire et écrire. Le père Blundetto, un violent homme dérangé, est un receleur pour un tas de groupuscule de la région, il bossait avec n'importe qu'elle organisation du moment qu'il gagnait des ronds. C'est d'ailleurs "grâce" à lui que le fils en est ici aujourd'hui, il est né dans un monde illégal où il n'a jamais su ce qui était bien ou mal. Pour Dominick ce que faisais son père était un boulot comme les autres, il n'a jamais su que c'était quelque chose de totalement illégal puisque qu'il ne voyait que ça autour de lui. Des Russes, des Mexicains, des Chinois, des italiens, des bikers... tout un tas de type pas net qui passaient par là avec des camions, des armes, des voitures... Dominick prit un plaisir immense à faire ce que son père faisait. C'est comme ça que Dominick, très tôt, côtoyait les pires espèces de la pègre italienne en particulier, très jeune il bossait déjà pour eux comme simple associé en plus du boulot de son père. Ayant quelque léger trouble psychologique Dominick s'en sortait tout de même pas mal, il faisait même peur aux petits malfrats de bas étage. Un type enveloppé légèrement instable faisait grincer les dents des plus peureux. Il rencontra son ami de toujours, Frank Forelli, lors d'un boulot sur les docks à San Fierro.





(nuit noire, froid glacial, on entend la mer frapper la coque des bateaux, plusieurs personnes s'activent près d'un bateau et de plusieurs camions à faire des vas et vient).

- PUTAIN! Mais c'est quoi ce temps de merde, il caille je sens plus mes couilles.
- Pourquoi tu les sentais avant?
- AH-AH-AH, tu es qui pour m'balancer ça toi, tu veux les voir?
- Non-non mec, j'fais un peu la conversation. On se les gèles sur ces putains de docks et on est loin d'avoir fini.
- Pourquoi tu vas pas leur filer un coup de main?
- Ce n'est pas mon job, je supervise.
- Tu m'fais surtout chier l'ami, t'es sûr que tu ne veux pas aller emmerder quelqu'un d'autre, j'ai pas que ça à foutre.
- C'est toi le fils Blundetto n'est-ce-pas?
- C'est bien moi, j'suis un star dans le milieu pour que tout l'monde me connaisse?
- C'est presque ça. Tu te souviens du Mexicain que t'as défoncé à coup de pelle dans son bar?
- Un peu qu'je m'en souviens, la bière était bonne. Et j'ai toujours la pelle... avec son sang et des bouts d'cervelles.
- J'devais traiter avec lui l'même jours, quand on l'a retrouvé dans cet état mon boss était furieux.
- Et?
- Deux jours après j'ai retrouvé mon boss dans l'même état.
- J'ai toujours la pelle, avec son sang là aussi... la cervelle à moins bien accrochée.
- Forelli, Frank Forelli.
- Salut Franky.
(les deux hommes se serrent la main et reprirent leur activité)



Blundetto Industries fut créée quelque jours après leur rencontre. L'entreprise gère l'import/export, le transport et la livraison de plusieurs choses à travers le pays. Bien-sûr ceci est la face légale de l'entreprise puisque Blundetto s'en sert également pour faire passer ses produits illicites. Il veut mettre les armes et la drogues à la portée de tout le monde dans le pays. Il veut avoir la main sur tout le business du coin, l'entreprise est en rivalité avec les Chinois et les Mexicains qui sont bien implantés dans le domaine. Les bureaux de Blundetto Industries se situent dans le désert, un vieil entrepôt avec un aérodrome à côté. Elle dispose de quelques camions et camionnettes, un avion et un cargo à quai à San Fierro. Mais pourquoi rester terrer en plein désert avec les opportunités qu'il y a en ville? Blundetto n'aime pas le béton, les grattes ciel, et la foule, pour lui le désert est un immense terrain de jeu. Personne ne vient l'emmerder, il est pénard dans son affaire loin des klaxons et de tout cet oxygène pollué. Si il veut pisser au milieu de la route personne ne vient le remettre en place, au risque de finir la tronche sur le trottoir avec la langue dans l'urine. Blaine County est un vaste territoire où il est difficile de ne pas s'y perdre. Les fédéraux du coin détestent cet endroit pour la plupart, ils laissent Blundetto vaguer à ses occupations sans l'emmerder plus que ça, sauf quand il dépasse les limites. Bien entendu que serait un truand sans avoir des flics dans la poche? Surtout pour un homme de l'envergure de Dominick qui peut embobiner n'importe qui. C'est d'ailleurs un don presque hors du commun cette facilité de faire croire tout et n'importe quoi à n'importe qui, un magicien de l'esprit.

(bruit environnant, bruit de circulation lointaine, très peu de mouvement dans la ville).

- EH INSPECTEUR GIMENEZ! C'EST MOI!
- Putain de merde, Blundetto... Bouge toi le cul Hernandez je ne veux pas le voir.
- EH LES JUMEAUX! JE SUIS LÀ YOUHOU!
- Mais qu'il arrête de gueuler, on va se faire gauler avec ses conneries.
- ALORS! Que font mes deux flics corrompus préférés? C'est quoi ça, de la dope?
- Dégage Blundetto, tu sais qu'on a de quoi te foutre au trou pour 30 ans alors ne vient pas nous emmerder.
- LES MENACES! Je viens prendre des nouvelles de mes deux amis, ça fait un moment que je ne vous voit plus les gars, vous m'évitez?
- Non, nous avons changé de secteur.
- J'ai vu vos remplaçants, ils sont vraiment moins sympa que vous. Il se passe quoi pour que vous changiez de secteur, quelqu'un aurait balancé certaine chose à votre sujet?
- Si on apprend que c'est toi Blundetto c'est même pas l'trou que tu verras mais le cimetière.
- OUAH! Et vous m'connaissez les gars, je suis une tombe! (il ricanne).
- Quelqu'un essaye de nous baiser dans notre propre camp, Hernandez est formel là dessus. Même l'Agence est sur notre dos.
- MÊME L'AGENCE! COMME C'EST BIZARRE pour deux super flics comme vous qui font régner l'ordre, protègent les innocents et combattent le crime!
- Ferme là Blundetto et fout l'camp d'ici. Si quelqu'un nous voit avec toi on risque gros.
- J'en ai pour deux minutes: vos remplaçants font de l'ombre à mon entreprise. J'ai besoin d'un coup de main, qu'ils dégagent de NOTRE secteur.
- Notre secteur?
- Et oui l'ami, c'est NOTRE PUTAIN de secteur. Vous avez toutes vos saloperies là-bas, votre business qui peut tomber d'un jour à l'autre entre les mains des deux autres connards. En plus ces gars là foutent leur nez partout, ils ont embarqués le vieux Shawn il n'y a pas trois jours. Si vous ne voulez pas qu'ils tombent sur votre vieille tire qui sert d'entrepôt ou votre taudis à pute il faut agir VITE!
- C'est TON taudis à pute, pas le notre.
- PAS FAUX! Mais vous y allez souvent, c'est votre seconde maison et PERSONNE ne doit s'emparer de votre maison.
- On verra c'qu'on peut faire Blundetto si tu dégages illico presto.
- BLUNDETTO INDUSTRIES VOUS REMERCIE DE VOTRE CONFIANCE AMIGOS, à la prochaine.


 


CHAPITRE I: THIS CHINESE FUCKING

La chaleur est épouvantable, il fait lourd, très lourd dans le désert. Un léger courant d'air se fait ressentir mais ça ne sert à rien, Blundetto transpire tout ce qu'il peut. Il est assis autour d'une table avec Franky, affalés et fatigués. Personne ne parle, pas même Dominick pour une fois, le temps semble s'être arrêté. Ils ont passés la nuit à se faire face, la table est pleine de cadavre de bouteille de bière, d'emballage de chips et de pizzas. Ça pu la graisse, l'alcool et la transpiration. Dominick relève soudainement la tête, il c'était endormi le nez dans sa pizza. Frank, appuyé contre sa chaise la tête qui pendait dans le vide roupillait encore, un fil de bave descendait le long de sa bouche. Blundetto s'étire bruyamment avant de taper violemment la table de ses deux poings, il envoya valser quelques bouteilles de bières par terre. Frank restait inerte, il dormait toujours. Dominick se fige quelques instants puis retombe la tête dans sa pizza, endormi.
Un peu moins d'une heure passèrent avec que Blundetto ne bondissent d'un coup en criant. Cette fois-ci Frank se réveilla, en sursaut.
" - FRANKY! FRANKY! Il c'est passé quoi bordel de merde?
- Je... Je ne sais pas, il est qu'elle heure là?
- Mpff seize heures vingt... SEIZE HEURES VINGT?!
- Oh putain ton bras Dominick regarde!
- Quo...AAAAH C'EST QUOI ÇA?! PUTAIN DE BORDEL DE MERDE!"
Dominick avait le bras ouvert sur quatre centimètres, il était tout rouge, du sang avait coulé sous lui et sur la table. Il se leva, titubant il rejoint une vieille armoire où il attrape une trousse marqué d'une croix verte. Il attrapa une bouteille de whisky en rejoignant la table.
" - Tu fous quoi?
- Je me soigne."
Il imbiba un bandage d'alcool avec lequel il banda son bras, puis il se servit un gros verre de whisky qu'il but cul-sec.
" - Aaaaah, MERDE!
- Qu'est ce qu'on a pris hier soir? T'imagine qu'on comate depuis presque un jour?
- Tu vois ce sac plastique Franky avec le sigle du Chinois, c'est sa putain de dope.
- Non-non, il nous aurait prévenu si c'était un truc qui décoiffe, sur ça il est réglo.
- C'est quoi alors? JE TE LE DEMANDE FRANKY, c'est quoi ce putain de bordel?".
Dominick zyeute tout les recoins de la pièce, à la recherche d'une réponse. C'est alors que Frank remarqua un bleu à l'arrière de son crâne.
" - T'as pris un coup derrière la tête, juste là.
- Ah oui, merde... MERDE!".
Blundetto lève le cul de sa chaise d'un bond et se précipite dans une pièce voisine, il s'arrête net. La pièce était retournée dans tout les sens, un boxons inimaginable avec un énorme trou dans le planché en plein milieu.
" - FRANKY LÀ IL N'Y A PLUS DE DOUTE C'EST CET ENCULÉ DE CHINOIS!! La dope et le fric HOP envolé!
- Qu'est ce que tu racon..OH MERDE! Il connaissait la planque sous l'planché?
- Faut croire que oui, putain de merde! Ça n'va pas s'passer comme ça j'vais rendre visite à c'fils de pute."
Dominick est sur les nerfs, il quitte sa baraque en furie les poings serrés, il monte dans une camionnette de son entreprise et démarre comme une bombe. Il roule comme un dingue, aveuglé par la rage. Son front dégouline de sueur, la blessure à son bras semble ne plus lui faire mal. Autour de lui sur la route les automobilistes klaxonnent et se serrent en voyant le véhicule BLUNDETTO INDUSTRIES approcher dans leur rétroviseur. Les pneus crissent, à plusieurs reprises Dominick frôle l'accident mais ça ne semble pas le faire ralentir, au contraire il continue d'appuyer sur la pédale. Il débarque comme une fusée sur les doubles voies de Las Venturas, il traverse la ville pour rejoindre le local du Chinois. Une fois arrivé sur place il fait un long dérapage sur le parking avant de sortir du véhicule sans qu'il soit totalement arrêté. Il empoigne une AK-47 posée sur le siège passager et commence à gueuler : " ALORS ESPÈCE D'ENFOIRÉ DE CHINOIS DE MERDE ON A VOULU ME BAISER? J'VIENS TE BOTTER LE CUL FAÇON BLUNDETTO TU VAS RETOURNER À L'ÉPOQUE MING AMIGO!!" Quelques hommes du Chinois entendirent le vacarme et sortirent, mauvaise idée car Dominick ouvrit le feu. Il tua les hommes, il tira sur les voitures et sur le bâtiment, cassant des fenêtres, d'autres hommes sortirent armés pour faire face à l'animal mais Dominick habité par une énorme rage n'en fit qu'une bouchée. Quelques longues minutes après, Blundetto lâche un énorme cri et rejoint son véhicule où il attrape un bidon d'essence. Il arrosa toutes les voitures de sport sur le parking ainsi que les véhicules de transport du Chinois puis finit par attraper son briquet qu'il allume et qu'il balance vers les voitures. Une grosse flamme jaillit puis plus rien, Dominick cria de nouveau puis vide alors le chargeur de son arme dans l'essence et cette fois-ci une gigantesque flamme jaillit et embrasa le tout. Blundetto ricanant rejoignit son véhicule une bonne fois pour toute et traça sa route en direction du désert laissant derrière lui une vision digne de l'enfer.



CHAPITRE II: IT STINKS IT STINKS
Nous sommes enfin à Los Santos, Blundetto est arrivé depuis quelques jours après son carnage à Blaine County. Pour une fois l'animal se faisait discret, personne n'était au courant qu'il était en ville hormis Franky. Dominick a choisit de quitter son désert natal sur les conseils de Franky et Elmet après que le Chinois ait détruit son domicile suite à vous savez quoi. L'animal devait se faire discret, enfin c'est c'que lui ont conseillés ses deux acolytes sauf que Blundetto ne l'entendait pas de cette oreille et dès son arrivée il commença la pub pour son entreprise. C'est comme ça qu'un jour un certain Sandro, patron d'une boucherie sur Marina, le contacta pour des livraisons de viande. Une très bonne affaire selon Dominick, la viande ça s'vend bien et cher. Blundetto Industrie s'occupait du transit de la viande de l'Italie à San Andreas, Los Santos. Ah oui j'ai oublié de préciser que Sandro est un italo-américain fringué comme un patron d'entreprise, il ne veut que de la viande de son pays, Dominick le surnomma rapidement le Boucher.
" - Allô?
- BLUNDETTO INDUSTRIE à l'appareil, comment allez-vous le Boucher?!
- Bien, bien, si vous pouviez juste arrêter de gueuler vous me brisez les tympans.
- Je ne gueule pas, quand je gueule ça fait plutôt ça: AAAAAAAAAAAAAAAAAAH!!!
- Bordel de merde mais qui m'a foutu un con pareil. Vous voulez quoi Blundetto? Je n'ai pas le temps.
- Vos amis d'Italie m'ont refilés un colis un peu spécial, voyez-vous?
- Mmh, OH PUTAIN, oui je vois très bien! Amener le moi ce soir à la boucherie.
- Marina?
- Bien évidemment que oui, vous en connaissez d'autre abruti?
- BLUNDETTO INDUSTRIE VOUS REMERCIE DE VOTRE CONFIANCE!"
Le soir même Dominick alla livrer le colis à Marina. En arrivant, Sandro était au téléphone et Blundetto était très attentif à ce qu'il disait, il acquiesçait d'un signe de tête à chaque parole de Sandro comme si elle lui était destinée. C'est comme ça qu'après son rendez-vous avec le Boucher, Dominick se rendit au centre commercial de la ville dans un restaurant Russe dans le but de faire affaire avec ces messieurs. Il entra dans le restaurant, un restaurant chic où le silence régnait... jusqu'à maintenant.
" - BONSOIR MESSIEURS! (gueula Dominick, tout les clients se tournèrent vers lui, stoppant ce qu'ils étaient en train de faire. Un homme accouru vers lui).
- Vous voyez pas que c'est un restaurant monsieur, parlez moins fort!
- Vous servez à boire? (il baissa un peu le volume).
- Euh... oui (désappointé), approchez du bar là-bas.
- MERCI CHEF! (il se remet à crier avant de s'en rendre compte), merci chef (dit-il moins fort)."
Le silence de retour, Blundetto s'approcha donc du comptoir et commanda à boire. On entendait plus que des murmures et le bruit des couverts dans l'assiette, la bonne odeur de la cuisine remplissait la salle. Dominick quant à lui enchaîné les verres de Vodka. La soirée passa, il ne restait plus que l'animal et le barman dans la salle. Le comptoir faisait face à un grand escalier qui montait, Dominick s'appuya contre le bar.
" - Il y a quoi là haut?
- Rien monsieur.
- COMMENT ÇA RIEN?! L'escalier mène bien quelque part!
- Je ne sais pas monsieur.
- MAIS PUTAIN! (il engloutit un verre de Vodka, un de plus).
- Vous avez trop bu, et parlez moins fort s'il vous plait.
- JE NE PARLE PAS FORT, c'est vous qui ne voulez pas me dire ce qu'il y a LÀ HAUT!"
Au même moment, trois hommes apparaissent en haut de l'escalier.
" - TIENT! VOUS ALLEZ ME DIRE QU'ILS VIENNENT D'OÙ CEUX LÀ?! (il montre du doigt le haut de l'escalier).
- Mais qui c'est qui gueule comme ça en bas? (lance un des hommes, visiblement un Russe également).
- Oh non, pas lui! (fait l'un des autres).
- Qui c'est? (demanda le dernier)."
Les trois hommes descendirent, il s'agissait du patron accompagné de deux hommes et l'un des deux était Sandro.
" - LE BOUCHER!
- Sandro, c'est qui ce con? Il peut pas arrêter de gueuler (lance le deuxième homme, un autre italo-américain).
- Voici... (il se fait couper par Dominick).
- BLUNDETTO, DOMINICK BLUNDETTO de BLUNDETTO INDUSTRIE!
- Voilà (acquiesça Sandro), il travaille pour moi.
- Blundetto suis nous dehors (lance l'italo américain)".
Les trois hommes sortirent du restaurant, Sandro et son collègue prirent place dans une berline garée devant.
" - Blundetto grimpe, tu fous quoi?!
- DEUX MINUTES CHEF, J'AI UNE REMONTÉE, CACHEZ-VOUS!!".
Dominick s'appuya contre son camion avant de dégueuler un bon gros flanc sur le parking du restaurant.
" - Merde tu l'as choppé où? (dit l'associé de Sandro, complètement dépité).
- JE VOUS ENTENDS!! (gueula Blundetto en s'essuyant la bouche d'un revers de main). Et au fait, à qui ais-je l'honneur?
- Voici Tony, Tony l'Coureur (présenta Sandro)".



Dernière édition par Dominick Blundetto le Mer 12 Oct - 13:22, édité 8 fois

______________________________
Admin HR Retired - Nikki#2294



avatar
Jeffery Kiefer
Admin 2
Admin 2

Messages : 15539
Date d'inscription : 28/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blundetto - The story of a big psychologically unstable asshole (CHAPITRE II).

Message par Jeffery Kiefer le Lun 25 Juil - 14:48

Je réserve ce post pour le futur, je pense écrire quelque chose de trèèès long.

______________________________
Admin HR Retired - Nikki#2294



avatar
Jeffery Kiefer
Admin 2
Admin 2

Messages : 15539
Date d'inscription : 28/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blundetto - The story of a big psychologically unstable asshole (CHAPITRE II).

Message par Cornelius Anconetti le Lun 25 Juil - 15:42

Super histoire, et la façon dont ta présenter le tout... ça gère je trouve.
avatar
Cornelius Anconetti

Messages : 453
Date d'inscription : 30/03/2014
Ancien Prenom_Nom : Aucun


Revenir en haut Aller en bas

Re: Blundetto - The story of a big psychologically unstable asshole (CHAPITRE II).

Message par Neville Castle le Lun 25 Juil - 17:25

Un personnage très bien imaginé avec une écriture qui lui reste fidèle. C'est attachant.
avatar
Neville Castle

Messages : 4563
Date d'inscription : 21/06/2013
Second personnage : Nathaniel Beynon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blundetto - The story of a big psychologically unstable asshole (CHAPITRE II).

Message par Kenneth Fowler le Lun 25 Juil - 17:35

Pas mal du tout, continue comme ça. Wink
avatar
Kenneth Fowler

Messages : 463
Date d'inscription : 01/04/2016
Ancien Prenom_Nom : Aucun / N.C.

Second personnage : Aucun / N.C.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blundetto - The story of a big psychologically unstable asshole (CHAPITRE II).

Message par Jovany Canzano le Lun 25 Juil - 17:39

Très bien, j'ai l'impression de revoir Trevor, attention aux petites fautes d'orthographe.
Je lirais la suite quand elle sera postée.
avatar
Jovany Canzano

Messages : 3096
Date d'inscription : 20/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blundetto - The story of a big psychologically unstable asshole (CHAPITRE II).

Message par Jeffery Kiefer le Lun 25 Juil - 18:37

Merci pour les commentaires! Oui les fautes y'en a et il y en aura toujours x)

______________________________
Admin HR Retired - Nikki#2294



avatar
Jeffery Kiefer
Admin 2
Admin 2

Messages : 15539
Date d'inscription : 28/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blundetto - The story of a big psychologically unstable asshole (CHAPITRE II).

Message par Nathan Lupercio le Mar 26 Juil - 7:53

Pas mal, pas mal.
avatar
Nathan Lupercio

Messages : 6070
Date d'inscription : 27/09/2015
Ancien Prenom_Nom : Pelham/Matsuki.


Revenir en haut Aller en bas

Re: Blundetto - The story of a big psychologically unstable asshole (CHAPITRE II).

Message par Aaron Nordmann le Mar 26 Juil - 18:59

J'aime beaucoup franchement, un personnage attrayant !

______________________________
Gérant factions légales - Master serveur discord CeMondeLeVotre (Paultuconnais#7261) 
Anciennement: 24 Juin 2017 - 1 Juillet 2018 | 26ème Procureur du District de Los Santos - Chevalier de l'Ordre de l’Équité
avatar
Aaron Nordmann
Mappeur
Mappeur

Messages : 6681
Date d'inscription : 15/03/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blundetto - The story of a big psychologically unstable asshole (CHAPITRE II).

Message par Jason Hogan le Jeu 28 Juil - 13:39

Je vais suivre ton histoire, je n'ai pas l'habitude d'accrocher à un background mais ton style est original, hâte de voir la suite.
avatar
Jason Hogan

Messages : 647
Date d'inscription : 05/08/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blundetto - The story of a big psychologically unstable asshole (CHAPITRE II).

Message par Lester Quinto le Dim 31 Juil - 17:09

ce gars là est super intéressant, y'a du potentiel, j'espère qu'on aura l'occasion de se croiser IC.
avatar
Lester Quinto

Messages : 424
Date d'inscription : 16/08/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blundetto - The story of a big psychologically unstable asshole (CHAPITRE II).

Message par Jeffery Kiefer le Lun 1 Aoû - 13:15

Merci.
J'ai ajouté et corrigé quelques trucs.

______________________________
Admin HR Retired - Nikki#2294



avatar
Jeffery Kiefer
Admin 2
Admin 2

Messages : 15539
Date d'inscription : 28/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blundetto - The story of a big psychologically unstable asshole (CHAPITRE II).

Message par Daniel Molina le Mar 2 Aoû - 17:38

J'aime bien mais il serait préférable que tu abandonnes l'utilisation de la lueur externe, ça rendrait plus esthétique tes screens. Wink

Daniel Molina

Messages : 6411
Date d'inscription : 12/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blundetto - The story of a big psychologically unstable asshole (CHAPITRE II).

Message par Jeffery Kiefer le Jeu 4 Aoû - 13:39

L'ombre externe, je n'ai pas mis de lueur. Merci pour ton commentaire, j'regarderai ce que ça donne sans ça.

______________________________
Admin HR Retired - Nikki#2294



avatar
Jeffery Kiefer
Admin 2
Admin 2

Messages : 15539
Date d'inscription : 28/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blundetto - The story of a big psychologically unstable asshole (CHAPITRE II).

Message par Garry Brekslon le Jeu 4 Aoû - 14:01

Beau boulot.
avatar
Garry Brekslon

Messages : 986
Date d'inscription : 02/06/2014
Second personnage : Carl Cappechi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blundetto - The story of a big psychologically unstable asshole (CHAPITRE II).

Message par William Odkins le Ven 5 Aoû - 8:13

Je n'ai jamais lu un background car je trouve toujours ça chiant et nul mais le tien est plutôt amusant, j'aime bien lire l'histoire que tu a imaginé, tu a une façon de parler que j'aime beaucoup, enfin de faire parler tes personnages aussi, j'attend impatiemment la suite !
avatar
William Odkins

Messages : 723
Date d'inscription : 25/11/2015

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blundetto - The story of a big psychologically unstable asshole (CHAPITRE II).

Message par Jeffery Kiefer le Ven 5 Aoû - 11:12

Merci! J'essaye de donner envie de le lire oui, d'une part car je n'ai pas une belle plume et d'autre part car mon personnage est comme ça.

______________________________
Admin HR Retired - Nikki#2294



avatar
Jeffery Kiefer
Admin 2
Admin 2

Messages : 15539
Date d'inscription : 28/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blundetto - The story of a big psychologically unstable asshole (CHAPITRE II).

Message par Damon Butler le Sam 6 Aoû - 22:41

J'aime. Smile
avatar
Damon Butler

Messages : 3065
Date d'inscription : 09/10/2014
Ancien Prenom_Nom : Phillip Myers


Revenir en haut Aller en bas

Re: Blundetto - The story of a big psychologically unstable asshole (CHAPITRE II).

Message par Jeffery Kiefer le Mar 9 Aoû - 22:54

Merci!

______________________________
Admin HR Retired - Nikki#2294



avatar
Jeffery Kiefer
Admin 2
Admin 2

Messages : 15539
Date d'inscription : 28/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blundetto - The story of a big psychologically unstable asshole (CHAPITRE II).

Message par Shaun Strickland le Jeu 11 Aoû - 14:21

J'aime bien.
avatar
Shaun Strickland

Messages : 1485
Date d'inscription : 09/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blundetto - The story of a big psychologically unstable asshole (CHAPITRE II).

Message par Cronos le Jeu 11 Aoû - 14:23

Pas mal
avatar
Cronos

Messages : 1583
Date d'inscription : 25/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blundetto - The story of a big psychologically unstable asshole (CHAPITRE II).

Message par Jeffery Kiefer le Lun 15 Aoû - 19:07

Merci!

______________________________
Admin HR Retired - Nikki#2294



avatar
Jeffery Kiefer
Admin 2
Admin 2

Messages : 15539
Date d'inscription : 28/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blundetto - The story of a big psychologically unstable asshole (CHAPITRE II).

Message par Danny Marcelles le Lun 15 Aoû - 20:01

Mathieu Khanez a écrit:J'aime bien.
avatar
Danny Marcelles
Admin 2
Admin 2

Messages : 2218
Date d'inscription : 24/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blundetto - The story of a big psychologically unstable asshole (CHAPITRE II).

Message par Jeffery Kiefer le Mer 17 Aoû - 11:15

Merci Gab'!

______________________________
Admin HR Retired - Nikki#2294



avatar
Jeffery Kiefer
Admin 2
Admin 2

Messages : 15539
Date d'inscription : 28/06/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Blundetto - The story of a big psychologically unstable asshole (CHAPITRE II).

Message par Shaun Strickland le Mar 23 Aoû - 15:54

Toujours aussi top. J'ai lu le deuxième chapitre.
avatar
Shaun Strickland

Messages : 1485
Date d'inscription : 09/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum